Eglise d'Eybènes

JOURNEE CITOYENNE DU 19 AOÛT 2017

 

Ce n'était pas une journée citoyenne comme les autres pour les membres de l'association. Ce jour-là nous sommes retournés au paradis. Enfin, je veux dire au jardin d'Eybènes ! Un retour aux sources en quelque sorte, puisqu'à Eybènes il y a bien une source.

 

Ancienne commune(1) dont il subsiste aujourd'hui un charmant manoir "Renaissance Périgourdine" avec sa tour hexagonale, en face une grosse maison et, entre elles l'Eglise. Il y a encore 2 ans en arrière les pieds de l'édifice barbotaient dans l'eau, mais ce qui pour le riz vaut, est diabolique pour les temples(2).

Les travaux d'assainissement réalisés à l'époque ont porté leur fruit : le lieu saint est devenu sain !

 

Sur les murs extérieurs poussent encore quelques mousses, du lierre. A l'intérieur, les murs sont verts. Verts des restes de moisissures, qu'il aille au Diable(3) ce vert !

 

Maintenant, entrent en scène aux côtés des bénévoles, les membres de la famille résidant au manoir. Nos principaux mécènes (Denise et Maurice) sans qui rien ne serait possible, puis le Maire et des conseillers municipaux sont également de la partie. Le chef d'orchestre lance le bal.

 

De concert, s'ensuit une musique de balais et de brosses. Délivrées de leur gangue les parois retrouvent leur couleur claire, des fresques se révèlent.

Un aspirateur fignole le sol. Les chaises et bancs sont portés à l'extérieur et nettoyés par de vaillantes mains. Le chemin de croix est démonté pour être restauré.

 

Parterre, un signe ésotérique est découvert. Une tombe ? Claude, à l'aide de moyens techniques appropriés, sonde les dalles. Certaines sonnent "creux",  qui est là ? Mystère…….

 

Dehors un grand manitou blanc lève son bras vers le clocher. Certains y sont grimpés par un étroit et difficile escalier en colimaçon. Ils enlèvent des détritus d’anciennes lauzes restés là depuis des décennies pour les placer dans le godet tendu vers eux, qui les déposera dans une benne.

Une bénévole s'attaque à la mousse qui poussent sur les contreforts de la construction. Sur la façade nord un autre, juché sur une échelle, arrache le lierre qui s'y était agrippé.

Sur la façade sud, Marc fait remarquer une pierre sculptée et explique avec raison que c'est un orant(4).

 

Le zénith sonne le rassemblement sur la pelouse à l'arrière l'église, les remerciements de Mr le Maire, apéritif et repas offert par la municipalité. Beau tableau que ce déjeuner sur l'herbe.

 

Après cette pause, le travail reprend. Les résultats sont à la hauteur des efforts, bien visibles. La pierre peut respirer, dans la journée qui s'achève.

 

  • 1 Comme chacun sait Eybènes a fusionné avec Eyvigues depuis 1827, en 1965 cette dernière commune fusionnée  a elle – même fusionné avec Salignac.
  • 2 Que personne ne s'offusque temple est générique et désigne un lieu de culte.
  • 3 A travers les âges, on a souvent associé la couleur verte au Diable.

-Un orant, en art religieux, est un personnage en prière. Souvent agenouillé, les bras levés ou écartés.

 

Francis Reider

 

 

Assainissement et restauration de léglise dEybènes :

 

Travaux réalisés en 2013 : Sur les recommandations de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, le retable (mobilier classé ) a été démonté par un atelier spécialisé puis remonté en l'église d'Eyvigues où il restera, dans l'attente de la réalisation des travaux d'assainissement de l'église .

 

Travaux réalisés en 2014:  Les travaux n'ont pu être engagés qu'àprès l'enfouissement des lignes électriques par le syndicat Départemental d'Energies :

- nivellement du sol extérieur. Son abaissement au niveau du sol intérieur de l’église n'a pu être fait, mais des engravures devant chacune des portes ont été réalisées. 

- installation de gouttières,

- déplacement et réfection de l'escalier extérieur,

- construction d'un muret en pierre sèche pour soutenir le talus du chemin communal

- remplacement des portes. Ces dernières ont été financées  par MPS grâce à de généreux donateurs.

      Voir travaux réalisés dans la galerie photos :

 

 

L'assainissement n'étant pas totalement traité, des travaux complémentaires seront réalisés par la commune en 2015.

Pour la deuxième phase de travaux, MPS souhaite financer la réfection des vitraux ; ( décision prise lors de la dernière Assemblé Générale). Des demandes de devis sont en cours.

 

 

 

 



Les réactions

Avatar Chantal Regnault

Bravo, magnifique programme pour sauver ce monument que nous adorons depuis notre arrivée en Dordogne( Cazoulès depuis 23ans)
Je fais souvent le détour pour admirer ce site si attachant.
Je souhaite adhérer pour vous soutenir
Chantal Regnault 06 88 78 30 34

Le 12-03-2013 à 18:26:13

Réagir


CAPTCHA


Espace Membre

Pas encore de compte ?

Mot de passe oublié ?

Rechercher sur le site

Newsletter

En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Mémoire & Patrimoine du Salignacois